Sciences Po : quelle présence sur les réseaux sociaux pour les IEP ? [Etude]

Plus qu’une simple vitrine, les réseaux sociaux sont désormais un outil de communication efficace entre les écoles, leurs étudiants et les professionnels. Et parce que les IEP sont porteurs d’opportunités professionnelles hors du commun, le lien et la connexion que permettent ces nouveaux moyens de communication recouvrent des enjeux de plus en plus fondamentaux.

Méthodologie de l’étude

Cette étude comparative porte sur l’appropriation des réseaux sociaux par toutes les neuf écoles Sciences Po de France. Nous avons pour cela répertorié le nombre d’abonnés sur six réseaux sociaux populaires : Twitter, Facebook, Google+, YouTube, Linkedin et Viadéo. Le nombre d’abonnés des réseaux sociaux a été enregistré le 17 juin. Des modifications ont pu donc survenir.

Cette étude ne s’est intéressée qu’aux comptes « officiels » et tous les comptes des associations des Instituts d’Etudes Politiques ont donc volontairement été laissé de côté. Elle n’a pas vocation à valoriser telle ou telle école mais plutôt à rapporter objectivement la présence des Instituts d’Etudes Politiques sur les réseaux sociaux.

Il est fondamental de rappeler que toutes les écoles Sciences Po ne disposent pas des mêmes moyens financiers et n’accueillent pas non plus le même nombre d’étudiants. Paris affiche clairement les meilleurs résultats en utilisant de manière efficace tous les supports médiatiques étudiés. Cependant cette école affiche près de 10 000 étudiants quand par exemple Sciences Po Rennes en compte 1200.

1. Les réseaux sociaux les plus utilisés par les IEP

Si tous les IEP utilisent conjointement plusieurs réseaux sociaux, tous ne sont pas présents sur la totalité de ceux auxquels s’intéresse cette étude.

LinkedIn

Avec 166 millions d’utilisateurs dans le monde, Linkedin est le premier réseau professionnel mondial qui permet de mettre en ligne son CV et de prendre facilement contact avec les recruteurs. Linkedin est aussi le premier réseau social suivi par tous les IEP, et ce au point de même dépasser Facebook en nombre d’abonnés. Ceci s’explique par l’opportunité offerte par LinkedIn à chaque étudiant de se créer un réseau professionnel. Les écoles Sciences Po ont parfaitement saisi l’enjeu de Linkedin de mettre en relation leurs élèves avec le monde du travail puisque leur page permet aux actuels étudiants de prendre contact avec les plus anciens.

Facebook

Sans surprise, Facebook se trouve dans le haut du classement. Avec 1,28 milliards d’utilisateurs dans le monde, une existence sur la Toile pour une structure professionnelle passe obligatoirement par la création d’une page Facebook. Toutes les écoles tiennent à y faire la promotion visuelle de leurs événements, activités, ou de la vie de l’école, en partageant des photos ou des articles.

Twitter

Twitter est un réseau social en pleine effervescence, mais à ce jour son succès reste moindre que celui de Facebook, avec « seulement » 255 millions d’utilisateurs. Parmi les IEP seuls Sciences Po Strasbourg et Sciences Po Bordeaux ne se sont pas encore dotés de profil officiel. Pour les écoles qui disposent d’un profil, Twitter représente la possibilité de relayer un flux d’actualité permanent et des informations pratiques. Il permet aussi d’avoir les réactions « à chaud » des étudiants ou membres de l’école sur les événements. A la différence des autres IEP, Grenoble préfère l’utiliser comme un vecteur d’informations internationales pour ses étudiants plutôt que comme un relai d’informations pratiques.

Viadéo

Viadéo est le concurrent direct de Linkedin en France, avec 55 millions de membres. Même si tous les IEP possèdent une page Linkedin, elles ne sont que quatre sur neuf à posséder une page Viadéo où elles peuvent présenter leur école et leurs étudiants aux professionnels. De plus, leurs pages restent peu suivies.

YouTube

La chaîne YouTube permet de diffuser des vidéos de promotion de l’école et de répertorier ses activités ou événements. Il s’agit donc d’une vitrine, comme dans le cas de Facebook, mais composée seulement de vidéos. Seule trois écoles ont fait le choix d’alimenter une chaîne Youtube. Pour Sciences Po Paris, c’est une manière de présenter tous ses différents campus en province ainsi que les conférences ou les activités de recherche. Pour Sciences Po Lille et Toulouse, il s’agit plus de montrer les événements marquants de l’école comme la cérémonie de remise des diplômes.

Google+

Les trois écoles possédant une chaîne YouTube se retrouvent sur Google+. Google+ s’apparente à Facebook pour son côté visuel et le partage facile d’articles ou vidéos. Néanmoins, ce réseau offre la possibilité de fonctionner sur le principe de cercles privés, contrairement à Facebook, et il permet donc de mieux organiser ses publications et d’en définir plus précisément la cible. Sciences Po peut donc sélectionner les publications qu’elle envoie à ses élèves et celles destinées au public extérieur. Pour autant, Google+ reste le réseau social le moins utilisé.

2. Les IEP sur les réseaux sociaux

Les IEP sont ci-dessous présentés par ordre alphabétique.

Aix

Sciences Po Aix se montre très dynamique sur Facebook et LinkedIn, où sont affichées les affiches et photos des différents événements qui se déroulent à l’IEP. Facebook est même utilisé pour diffuser des offres d’emplois aux étudiants. Twitter est également largement utilisé et suivi pour tenir les élèves informés des différentes actualités. Les offres d’emploi y sont également relayées. Sciences Po Aix fait ainsi la preuve d’une large utilisation des médias sociaux.

Bordeaux

L’IEP de Bordeaux ne détient toujours pas de profil Twitter malgré de nombreux hashtags #ScPoBx ou #SciencesPo #Bordeaux présents sur le réseau social. La page Facebook est en revanche bien suivie et se montre très dynamique quant au partage des différentes conférences et activités de l’école. Elle relaye également des articles qui portent sur la région bordelaise et qui peuvent s’avérer très utiles, notamment lors de perturbations dans les transports en commun. La page Linkedin est très largement suivie, et l’école est l’une des rares à s’être dotée d’une page Viadéo, même si le descriptif de l’école est incomplet et approximatif.

Grenoble

Le profil Twitter de Sciences Po Grenoble est peu axé sur les événements relatifs à son actualité mais a choisi une ligne éditoriale plus pédagogique puisqu’elle relaye les infos d’actualité internationale intéressantes pour ses étudiants. La page Facebook aborde surtout la vie associative et culturelle de l’école, mais reste la moins suivie en comparaison avec les autres pages des IEP. En revanche, la page Linkedin est la deuxième la plus suivie après celle de Paris.

Lille

Sciences Po Lille se montre très dynamique dans sa communication web : l’IEP utilise presque tous les supports médiatiques pris en compte dans l’étude. La page Facebook est la deuxième la plus suivie après celle de Paris et le profil Twitter est le deuxième le plus actif. En revanche, la page Linkedin est moins suivie que la plupart de celles des autres IEP.

Lyon

A l’IEP de Lyon, Twitter et Facebook diffusent les actualités relatives à l’école. Le compte Facebook donne quelques informations supplémentaires sur la vie culturelle de la ville. Le profil Twitter officiel est géré par Sciences Po Lyon Avenir, une association étudiante ce qui contribue à impliquer ces élèves dans la promotion de leur école.

Paris

Paris tient incontestablement le haut du pavé en ce qui concerne non seulement l’utilisation des médias sociaux mais aussi pour ce qui relève du nombre d’abonnés. Cela, et sans relativiser son dynamisme sur Internet, Sciences Po Paris brasse un nombre beaucoup plus important d’étudiants et compte une école de communication de renom.

Rennes

A Rennes, Twitter est particulièrement bien utilisé avec la diffusion des offres d’emploi sur Internet ainsi que des actualités pratiques de l’école. Les enjeux de Twitter ont bien été intégrés avec plus d’actualité directe ou de réactions à chaud. Sur Facebook, l’accent est mis sur le visuel en présentant les photos des conférences ou d’autres événements. L’école est une des quatre à compter une page Viadéo. En revanche, la page Linkedin est la moins suivie des IEP.

Strasbourg

Sciences Po Strasbourg n’utilise que deux des réseaux sociaux pris en compte, ce qui restreint la possibilité d’échange et de connexion entre les élèves. La page Facebook dispose d’une application « offre d’emploi », ce qui constitue une innovation intéressante. Notons un effort particulier dans la présentation de la page Linkedin, qui est d’ailleurs très suivie en proportion avec le nombre d’étudiants peu élevé dans l’école.

Toulouse

Toulouse fait preuve d’un grand dynamisme sur les réseaux sociaux : l’IEP est en effet présent sur tous les outils étudiés. La page Facebook est synchronisée via les applications correspondantes avec la chaîne YouTube et le profil Twitter, ce qui permet aux étudiants ou aux intervenants extérieurs de suivre immédiatement l’école sur ces autres réseaux. Cependant, elle est l’école la moins suivie sur Twitter.

Conclusion

Tous les IEP de France semblent avoir pris conscience de l’importance d’une communication web cohérente, et notamment de l’importance des réseaux sociaux, puisque tous sont présents sur au moins deux d’entre eux. Facebook et LinkedIn tiennent une place prépondérante dans les stratégies de communication, puisqu’ils sont utilisés par les neuf IEP concernés.

Si Sciences Po Paris se distingue logiquement tant en termes de visibilité que d’audience, les IEP de province montrent un dynamisme sur Internet complètement indépendant de leur nombre d’étudiants.